La mobilité étudiante nationale

Lorsque l’on parle de la mobilité étudiante, on fait quasi uniquement référence à la mobilité internationale des étudiants, dans le cadre des programmes Erasmus et Erasmus Mundus. C’est oublier que les étudiants ont également une mobilité intra-nationale. Dans le projet que PDE portait pour le CNOUS en 2015, nous avions posé cette problématique.

En 2011-2012, 32 % des étudiants ont suivi un stage dans le cadre de leurs études. Parmi eux, 66 % l’ont effectué dans la région de leur ville d’études. Ce chiffre important témoigne du fait qu’un déménagement peut engendrer des frais importants, réduisant ainsi le champ des possibles dans le cadre d’une recherche de stage. Le choix de celui-ci peut être déterminant dans le parcours professionnel de chacun, il est nécessaire de pallier ce problème.

2016-09-15 11_27_27-cnous-2015-pf-longue.original.pdf - Adobe Acrobat Reader DC

Pour cela, nous souhaitons mettre en place une aide ponctuelle permettant de financer un déménagement afin d’encourager la mobilité en France : l’AMI, ou Aide à la Mobilité Interne. Cette aide dont le montant est compris entre 100 € et 580 € prendra en compte le nombre de kilomètres parcourus entre le lieu d’études et le lieu du stage (à partir de 200 km parcourus). Pour le calcul du montant de l’AMI, nous proposons une base de calcul de 0,40 €/km. Une base de 13 échelons a été choisie afin d’éviter un effet de seuil (40 € entre chaque échelon).

 

Cette aide sera basée sur 3 critères :

> Le stage doit durer 6 semaines minimum

En effet, en dessous de cette période, un déménagement complet n’est que rarement effectué et l’étudiant ne restera sur son lieu de stage que partiellement. Les frais de déménagement ne sont donc pas assez importants pour justifier une aide.

> 3 demandes d’AMI maximum sur toute la scolarité

En considérant un cursus master et en sachant qu’un stage n’est pas effectué nécessairement chaque année, cela laisse la possibilité à un étudiant de se déplacer 3 fois en France dans le cadre de son parcours.

> Revenu fiscal des parents de l’année N-2 inférieur à 60 000 euros

Selon les données du ministère, 5 % des étudiants au total effectuent un stage en dehors de leur région d’étude. L’objectif de PDE et ses associations étudiantes indépendantes est de doubler ce chiffre grâce à l’instauration de l’AMI. En considérant donc les 10 % des étudiants répondant aux 3 critères (soient environ 190 000 étudiants) et en pondérant le nombre de kilomètres effectués, la mise en place de l’AMI coûterait 37 millions d’euros par an au CNOUS. Cette dépense est inclue dans le financement envisagé par PDE pour le CNOUS.

2016-09-15 11_34_24-cnous-2015-pf-longue.original.pdf - Adobe Acrobat Reader DC

Posted in Publications.