Historique

Le premier organe de promotion des œuvres universitaires fut créé au plan national en 1936 par le ministre Jean Zay, il s’agissait du Comité supérieur en faveur des étudiants. En 1947, un arrêté instaure le Conseil Supérieur des Œuvres en faveur de la jeunesse universitaire et scolaire, et met en place des centres régionaux qui auront le statut d’association. La particularité de ces centres régionaux est que les étudiants prennent une part active et sont majoritaires dans leur gestion. Ces instances sont chargées de développer des services aux étudiants concernant les logements, la restauration et les aides sociales. C’est par la loi du 16 avril 1955 que sont créés le CNOUS et les CROUS.

Mais dans les années qui suivirent 1968, les étudiants issus des organisations syndicales vont délaisser la gestion des œuvres et cela va conduire à une « crise » des œuvres durant les années 80. Les premières résidences étudiantes, construites à la hâte dans les années 50, commencent à se dégrader rapidement. Les restaurants universitaires subissent une désaffection et une baisse de la fréquentation de la part des étudiants, en raison de leur conception qui fait qu’ils sont plus considérés comme des « usines à manger » que des lieux de vie étudiante.

Une réforme du CNOUS et des CROUS est instaurée par le décret du 5 mars 1987. Ce décret, d’une part modifie l’administration du CNOUS et des CROUS, définit les 7 missions des CROUS. Afin de redonner de l’importance aux étudiants dans la gestion des CROUS, on a pu voir à partir de 1999 apparaître dans les académies un Vice-président étudiant, élu au sein du Conseil d’administration. Ce statut de VPE sera rendu obligatoire par le décret du 22 août 2005.

<– Page supérieure  –  Fonctionnement du CNOUS –>