Les services des CROUS aux étudiants

Les missions générales attribuées au réseau des Œuvres se traduisent par des services concrets envers les étudiants.

 

La restauration

Il s’agit de la mission des CROUS qui touche directement le plus grand nombre d’étudiants, dans le but qu’ils aient accès sur les campus à une alimentation équilibrée à faible coût. Les CROUS gèrent directement les restaurants universitaires et proposent également d’autres solutions de restauration sur les campus, telles des cafétérias, des menus sandwichs et des pâtes à emporter. Pour l’année 2016-2017, le prix d’un repas dans un restaurant universitaire traditionnel est de 3,25 €.

Certains CROUS développent également des offres de foodtruck se déplaçant sur les différents campus, et aussi un développement des offres de restauration végétariennes.

Les CROUS proposent également des services peu connus des étudiants, ceux de traiteur. Les associations étudiants peuvent à leur CROUS pour ces prestations au cours de leurs soirées ou galas, pour un coût inférieur à ceux des traiteurs traditionnels.

 

Le logement

Les CROUS assurent la gestion des résidences universitaires, à ne pas confondre avec les résidences étudiantes privées. Les étudiants peuvent faire la demande d’un logement dans les résidences universitaires au travers du Dossier social étudiant (DSE) et l’attribution se fait sur critères sociaux.

Les CROUS proposent différents types d’offres de logements, des chambres simples ou des studios équipés qui permettent de loger près de 250 000 étudiants. Les premières cités universitaires ont été construites dans les années 1950 sur des terrains appartenant à l’État. Elles permettaient aux étudiants d’avoir des chambres de 9 m² avec cuisines et sanitaires collectifs. Très abordables, ces chambres étaient souvent réservées aux étudiants boursiers. ers le milieu des années 1980, des résidences universitaires ont été construites. A la différence des cités universitaires, les résidences universitaires proposent des petits studios de 15 à 20 m² avec cuisine et sanitaires individuels. Face au vieillissement et à la dégradation des cités universitaires, les CROUS ont entrepris de grands travaux de rénovation dans leurs cités universitaires en rénovant les chambres universitaires et en les faisant évoluer vers des « studettes », qui sont des chambres de 13 à 14 m² avec cuisine et sanitaires individuels.

Les services des CROUS concernant le logement consistent également par une collaboration avec les propriétaires privés. Une des premières formes de collaboration se manifeste par la plateforme Lokaviz, qui permet de recenser les annonces de location de particuliers respectant des critères de prix et de confort. La deuxième forme de collaboration se manifeste au travers du dispositif CLE, la Caution Locative Etudiante. Ce système permet au CROUS de se porter garant auprès des propriétaires privés afin de faciliter l’accès au logement pour les étudiants.

Le guichet social

Depuis 1996, le Dossier Social Étudiant (DSE) permet de regrouper les demandes de bourse et de logement. Le Dossier Social Etudiant est désormais centralisé au niveau national sur la plateforme : https://www.messervices.etudiant.gouv.fr/

Les bourses de l’enseignement supérieur constituent les principales aides financières accordées aux étudiants. Celles-ci sont attribuées en fonction de trois critères : les revenus annuels du foyer fiscal de la famille, le nombre d’enfants à charge fiscalement dans la famille et la distance entre le lieu d’étude et le domicile des parents. En fonction de ces éléments, un barème est établi et permet d’attribuer aux étudiants une aide financière répartie en sept échelons. Dans toutes les hypothèses, un droit à bourse exonère l’étudiant des frais d’inscription universitaires.

Les CROUS proposent également d’autres types d’aides sociales, les aides spécifiques, afin de répondre à des situations ponctuelles ou particulières pour les étudiants ne rentrant pas dans les critères du DES :

  • L’aide spécifique ponctuelle s’adresse aux étudiants en difficultés financières passagères.
  • L’aide spécifique annuelle s’adresse aux étudiants ne pouvant bénéficier dans l’année d’une bourse pour l’enseignement supérieur pour les cas énoncés ci-dessous :

o Rupture familiale (attestée par une évaluation du service social)

o Indépendance familiale avérée (l’étudiant doit justifier d’un domicile séparé, d’une déclaration fiscale indépendante et de revenus réguliers liés à une activité salariée et au moins égaux sur l’année au montant de 3 mois de SMIC)

o Reprise d’études au-delà de 28 ans

o Étudiant admis à passer en année supérieure, perdant son droit à bourse en raison du manque de 10 crédits d’étude non validés

Pour plus d’information sur les aides spécifiques du CROUS, prenez contact avec les assistances sociales du CROUS ou de l’université. Après un entretien avec une des assistantes sociales, une commission d’attribution décide, au vu du dossier de l’étudiant, du montant de l’aide.

Il existe aussi d’autres aides, notamment celle pour les étudiants se destinant à la profession d’enseignant ou un passeport de mobilité pour les étudiants des DOM-TOM. Il existe également des bourses de fondations, des bourses relevant des ministères de la culture, de l’agriculture ou encore des affaires sociales.