Silence de TrouverMonMaster - action en justice - banner

PDE forme une action de groupe en justice suite au silence de l’Etat sur TrouverMonMaster

Toujours en attente sur TrouverMonMaster. En janvier, des étudiants, dont le dossier master de la rentrée 2017 était complet et validé par le rectorat, restaient sans réponse ou retour de l’Etat. PDE n’a cessé d’agir en alertant les pouvoirs publics et accompagnant ces étudiants au cas par cas.

Depuis, PDE a été entendue. Le ministère de l’enseignement supérieur envoie des signaux positifs sur la gestion de la prochaine rentrée et l’ajustement de la réforme master, collectivement détournée en 2017. Un bilan de la plateforme TrouverMonMaster sera notamment présenté au Conseil National de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (CNESER), mardi 13 février. D’autre part, le Parlement, que PDE avait alerté dans une lettre ouverte, a également saisi le ministère sur la situation de ces étudiants et de l’accès en master.

Cependant, un attentisme collectif demeure quant aux dossiers des étudiants ayant fait les frais des écueils de la rentrée en master de 2017. Ainsi, la plupart de leurs sollicitations – ou même projets alternatifs – restent sans réponse. Loin des idées reçues, ces étudiants ont pour la plupart mené un grand nombre de démarches et trouvent d’autres activités : emplois, stages, services civiques, etc. Ces solutions de secours et trouvées dans l’urgence sont cependant sans lien avec leurs études. L’insertion professionnelle à l’issue des licences générales reste problématique. Ces étudiants titulaires d’une licence ne mettent donc pas les acquis de leurs études au profit de la société : c’est un véritable gâchis.

 

Vu le préjudice porté à la société et aux étudiants sans réponse sur TrouverMonMaster,

Vu les failles de la réforme master ayant permis son dévoiement,

Vu la bonne volonté du ministère pour la rentrée 2018,

Vu l’analyse de Maître Florent Verdier, avocat au barreau de Bordeaux, de la situation,

Vu les nouvelles dispositions des articles L. 77-10-3 à L. 77-10-5 du code de justice administrative introduites par la loi n°2016-1547 du 18 novembre 2016,

Promotion et Défense des Étudiants :

  • Forme ce lundi 12 février 2018 une action de groupe en justice visant à résoudre la situation des étudiants lésés ;
  • Met en demeure le ministère de l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation d’apporter des réponses à ces étudiants [ce que la loi avait prévu] sous 4 mois ;
  • Engagera l’action de groupe ainsi formée passé ce délai ;
  • Continuera à faire tout son possible pour résoudre ces dossiers avant d’engager l’action de groupe ;
  • Publiera une série de témoignages des étudiants concernés ;
  • Travaillera de concert avec les acteurs de l’enseignement supérieur pour anticiper au mieux la rentrée 2018.

Contacts presse
Quentin PANISSOD, Président – 06 66 39 70 92 – president@pde.fr

Posted in Communiqués de presse, Publications.