Projet CNOUS 2017 – Avant-propos

Revenir au sommaire

Notre projet s’est construit selon le modèle ascendant. Représentatif, et au service de la démocratie étudiante, il est choisi et soutenu par les étudiants du réseau PDE, et des associations indépendantes. Nous avons donné la possibilité aux élus locaux de construire un ensemble de propositions cohérentes, en lien avec les problématiques rencontrées par les étudiants. Ces propositions s’articulent autour des axes suivants :

  • Définir les besoins étudiants
  • Étoffer la prise en compte des besoins fondamentaux
  • Accompagner les étudiants au cours de leur formation
  • Dynamiser la vie de campus
  • Repenser la communication du Crous
  • Renouveler la démocratie étudiante
  • Créer des projets territoriaux cohérents, en lien avec les associations locales

Ces axes transversaux soutiennent un projet pragmatique, pour le développement de l’enseignement supérieur qui doit réaffirmer son rôle structurant de notre société. Ces propositions ont pour vocation de fournir les meilleures conditions de vie pour tous les étudiants, avec ou sans besoins spécifiques. La réussite d’un étudiant étant conditionnée par de nombreux facteurs comme son orientation, son environnement de travail, son insertion professionnelle, etc. le projet des associations étudiantes indépendantes, porté par PDE doit mettre ces principes au cœur de ses propositions.

Dans le cadre de ce projet, PDE et les associations étudiantes indépendantes replacent l’étudiant au cœur des œuvres universitaires. Afin d’obtenir une amélioration significative des conditions de vie et d’étude de l’étudiant, nous souhaitons mettre en place au cours de ce mandat une stratégie budgétaire cohérente et pragmatique. En effet, au vu de la projection des effectifs dans l’enseignement supérieur d’ici à 2024, qui comptera presque 3 millions d’étudiants, il est nécessaire de disposer d’une feuille de route claire et précise avant de prendre tout engagement définitif.

f_1

Le CNOUS et les Crous sont à l’origine d’une dynamique nouvelle avec l’ajout récent de services sur le site etudiants.gouv.fr et sur son application « Crous Mobile ». PDE et les associations étudiantes indépendantes soulignent les effets de ce nouvel engagement, transcendé par une nouvelle identité graphique dynamique en harmonie avec la modernité engagée et la diversité des missions. Les changements soutenus par PDE et les associations étudiantes indépendantes doivent profiter de cet effet de halo bénéfique.

En complément de la communication, les nouveaux aménagements des Crous et du CNOUS doivent aussi être supportés par un changement profond des comportements. Ce changement doit être initié par tous les acteurs de l’enseignement supérieur, en particulier par les acteurs en contact direct avec les étudiants : les personnels des Crous. Ces derniers doivent être engagés et porteurs des changements. Les personnels volontaires devront être choisis comme ambassadeurs de projets privilégiés définis dans le cadre des schémas directeurs de la vie étudiante. Cette organisation type issue des méthodologies de management du changement a fait ses preuves. Elle permettra la sensibilisation et la prise de conscience des étudiants sur le long terme. Dans ce sens, la communication doit faire l’éloge des nouvelles infrastructures et nouveaux services du point de vue de l’utilisateur responsable.

Finalement, toute proposition engagée doit faire l’objet préalable d’une phase d’expérimentation. Pour le changement des services physiques, il sera nécessaire de veiller à la mise en place de la totalité du plan d’action sur une région test pendant au moins un an. Pour les changements de services dématérialisés, le périmètre pourra être choisi différemment.

Un comité de pilotage dédié doit suivre la mise en place progressive des propositions suivant le planning défini. Il doit être le garant de la réussite de celles-ci et être l’entremetteur entre les initiatives locales réussies et les autres régions.