Projet CNOUS 2017 – Vers le renouveau de la démocratie étudiante : réformer les élections Crous/CNOUS

Revenir au sommaire

Les élections aux conseils d’administration des Crous et du CNOUS, comme l’ensemble des élections étudiantes, sont le fruit de mouvements et de réflexions de l’ensemble de la communauté de l’enseignement supérieur sur les droits de chaque individu, le fonctionnement et l’amélioration de notre système.

PDE et les associations étudiantes indépendantes constatent encore aujourd’hui des failles abyssales dans le fonctionnement de la représentation étudiante française. Les étudiants sont très peu à en connaître les éléments de base et leurs représentants. Les élus ont très peu de moyens à disposition pour consulter les étudiants, leur faire des retours, se former et concilier ce mandat avec leurs études. Les élections étudiantes restent sur un fonctionnement ancestral et mafieux qui engendre des dérives systématiques et pourtant connues et dénoncées depuis longtemps : agressions, mensonge, démagogie, corruption, harcèlement …

Les élections le rappellent systématiquement, les projets de représentation étudiante sont peu accessibles et les étudiants s’y sentent peu impliqués et ce malgré les efforts de nombreuses parties prenantes (organisations comme établissement).

Une refonte globale de la démocratie étudiante est donc nécessaire pour en améliorer l’efficacité et la légitimité en rendant la démocratie étudiante plus accessible. Le projet des associations étudiantes indépendantes, porté par PDE, propose donc un certain nombre de mesures qui vont dans ce sens.

33.      Développer le rôle de l’élu Crous

Le rôle de l’élu Crous est complexe tant il doit faire face à la complexité du Crous mais aussi à la diversité des publics qu’il représente (cf propositions sur la communication des Crous). Le rôle de l’élu Crous peut être amélioré et, pour ce faire, PDE et les associations étudiantes indépendantes proposent dans un premier temps de mettre en place des groupes de travail sur le développement du rôle de l’élu à l’échelle des Crous comme du CNOUS. PDE pourra initier la réflexion en posant ce débat en interne.

D’autre part, l’élu Crous a, comme énoncé précédemment, besoin de moyens qui lui permettent d’exercer son rôle au-delà de celui d’élu siégeant, c’est-à-dire interagir avec les étudiants, leur faire des retours, monter ses projets, et ce tout en réussissant ses études. PDE demande la mise en œuvre du statut d’élu étudiant prévu par le PNVE depuis plus d’un an : le CNOUS peut être initiateur d’une proposition qui correspondrait aux droits et devoirs des élus Crous. Enfin, un élu Crous dont l’engagement est reconnu et qui a les moyens d’exercer son rôle est un élu formé.

Par conséquent, PDE propose la construction du référentiel de compétences associé au rôle d’élu Crous pour mutualiser les multiples expertises sur le sujet, développer leur formation commune et faire des conseils d’administration et commissions des lieux encore plus fertiles.

34.      Améliorer la communication des élections

Outre l’amélioration de la communication des Crous, et de sa stratégie, les moyens de communication des élus Crous auprès des étudiants doivent être repensés et développés. D’une part, ils doivent tenir compte de l’ensemble des publics : universités, écoles, formations sanitaires et sociales, formations technologiques, lycées et formations professionnelles, classes préparatoires, etc. D’autre part, ils doivent être adaptés aux étudiants tant dans le fond que dans la forme : aussi, les Crous doivent avancer la réflexion des moyens de communication de leurs services en soutien des élus.

35.      Réforme des élections des élus Crous

Le système de démocratie étudiante s’effondre de cycle d’élections en cycle d’élections, tant elles deviennent plus nombreuses, tant les messages y sont confus et tant les débordements y deviennent légion. Dans un premier temps, PDE et les associations étudiantes demandent la réunion d’un comité d’élaboration de stratégie d’amélioration des élections étudiantes aux conseils d’administration des Crous et du CNOUS réunissant l’ensemble des parties prenantes quelles que soient leurs positions.

PDE et les associations étudiantes souhaitent y porter :

  • La simplification du système avec une journée unique d’élections étudiantes ;
  • La suppression du système de grands électeurs et enveloppes ;
  • La mise en place d’un système de médiation en cas de débordements.