Projet CNOUS – Accompagnement des étudiants

Revenir au sommaire

Une fois les problématiques de budget étudiant, de restauration et de logements, les étudiants se préoccupent de leurs projets, qu’ils soient personnels ou professionnels.

Afin de leur permettre de le faire dans de bonnes conditions, PDE et les associations étudiantes indépendantes ont travaillé sur les thématiques centrales de leur accompagnement dans l’enseignement supérieur.

20.      Harmoniser le contrôle d’assiduité

À la suite du rapport rédigé par Monsieur le Sénateur Philippe Adnot sur le « contrôle des conditions de maintien des droits des étudiants boursiers », une problématique a été soulevée sur un manque d’harmonisation entre les différents établissements de l’enseignement supérieur. En effet, les Instituts Universitaires de Technologie (IUT) tout comme une grande part des écoles ont mis en place un contrôle d’assiduité à l’ensemble de leurs activités pédagogiques (cours, stages, etc.). A contrario, la plupart des universités varient dans leur application allant du contrôle de l’assiduité aux travaux dirigés, en passant par un contrôle aléatoire, mais se fait bien souvent avec la présence aux examens.

La question sur la mise en place d’un contrôle d’assiduité relève d’une problématique globale. À la fois, afin de permettre un réel suivi des bourses octroyées aux étudiants, mais aussi dans le but de renforcer les liens les établissements et les Crous, et in extenso, de diminuer les délais de versements des bourses grâce à la nouvelle communication entre Crous et établissements.

PDE et les associations étudiantes regrettent le manque de communication entre les établissements et les Crous, alors que cela avait déjà été prévu au travers de l‘accord-cadre entre la Conférence des Présidents d’Universités et le CNOUS.

De cette manière, une harmonisation entre les différents acteurs de l’enseignement supérieur apparaît comme une nécessité, soutenue par PDE et les associations étudiantes indépendantes. La mise en place d’une telle harmonisation va devoir s’effectuer en accord avec l’ensemble des acteurs afin de permettre une réelle cohérence. La forme de ce contrôle d’assiduité devra être le fruit d’échanges entre tous et pourra s’inspirer de différentes propositions comme la mise en place de bornes, le contrôle de présence en travaux dirigés ou encore par un système de responsabilisation des étudiants avec des examens facultatifs en travaux dirigés apportant une bonification dans la moyenne de l’unité d’enseignement, à l’exemple de l’université Paris Descartes.

21.      Construire et promouvoir la future carte étudiante européenne

PDE et les associations étudiantes indépendantes soutiennent le déploiement du système Izly. Ce système a notamment permis de diviser le coût de la carte par 4. Plus de 4500 points d’encaissement étaient disponibles sur les campus en 2015. Néanmoins, seulement 314 de ces points de vente étaient des automates gérés par les Crous. Il est nécessaire de migrer tous les points de vente des Crous vers ce système de paiement aussi rapidement que possible.

PDE et les associations étudiantes indépendantes s’interrogent sur la pertinence de la sauvegarde du numéro et du code de sécurité de la carte bancaire. Il est aujourd’hui évident qu’un nombre important d’étudiants se refusent de migrer vers ce système de paiement pour cette raison. PDE et les associations étudiantes indépendantes souhaitent donc voir le retrait de la sauvegarde des informations bancaires des étudiants.

Dans le cadre du Projet National de Vie Étudiante (PNVE), le 1er octobre 2015, le gouvernement a proposé la création d’une carte européenne de l’étudiant afin de simplifier et d’accompagner le développement de la mobilité étudiante en Europe tout en renforçant la dimension sociale de l’espace européen de l’enseignement supérieur par la réciprocité des services ouverts aux jeunes en mobilité.

Dans ce cadre, PDE et les associations étudiantes indépendantes souhaitent que tous les avantages actuels de la carte Izly soient implémentés sur la carte étudiante européenne et que celle-ci continue à évoluer en intégrant notamment :

  • Le paiement Izly ;
  • Le pot commun ;
  • Des bons plans ;
  • Les nouveaux services développés par les Crous et notamment les distributeurs de nourriture, tel que développe à la proposition n°0.

Le Crous doit continuer à communiquer sur les avantages d’une carte universelle, couteau suisse pour ses paiements et identifications des services étudiants.

22.      Réformer Campus France

La gestion des arrivées d’étudiants étrangers est effectuée par Campus France. Cependant, ce système comporte des failles, et celles-ci ont parfois des conséquences dramatiques pour certains étudiants qui se retrouvent sans visa ou logement.

Nous souhaitons donc une redéfinition de la délégation de missions à Campus France, afin que les Crous deviennent les interlocuteurs uniques des étudiants internationaux dès lors que ceux-ci sont en France. Même si ces étudiants nécessitent, pour des raisons évidentes, de services et de traitements particuliers, leurs conditions de vie doivent être considérées de la même façon que celles de chaque étudiant français. Cela nécessite un traitement intégral par la même structure pour être en capacité de fournir un service efficace.

23.      Créer un guide de l’étudiant étranger

Les étudiants étrangers arrivant en France se retrouvent souvent sans informations sur l’administration, les associations ou encore les lieux de vie.

Afin de leur permettre d’y accéder aisément en cas de besoin, PDE et les associations étudiantes indépendantes souhaitent qu’un guide d’accueil soit rédigé à leur intention. Ce guide se basera sur le guide d’accueil des étudiants en début d’étude. Il sera plus léger et comprendra entre autres :

  • Une carte avec les administrations les concernant sur le campus et en dehors (poste, hôpital, etc.) ;
  • Les lieux de vie (sportifs, associatifs, etc.) ;
  • Les aides pouvant leur être apportées par l’État français (APL, aides spécifiques, etc.).

24.      Rendre la plateforme etudiant.gouv.fr accessible par les étudiants internationaux

La plateforme etudiant.gouv.fr est utilisable en théorie par tous les étudiants en possession de leur Identifiant National Étudiant (INE) ou de leur numéro d’étudiant. Cependant à l’heure actuelle cette plateforme n’est disponible qu’en langue française. Afin que les étudiants étrangers puissent y accéder et s’en servir aisément, PDE et les associations étudiantes indépendantes demandent la possibilité de traduire le site dans les langues les plus usitées à l’échelle internationale.

PDE et les associations étudiantes indépendantes souhaitent ainsi que cela s’organise suivant une page Internet recensant tous les services utiles aux étudiants étrangers comme décrite suivant la proposition n°33.

25.      Développer un idéalisme culturel

La culture est nécessaire à l’ouverture d’esprit, et par là même à la réussite de l’étudiant. Elle apparaît également comme un outil primordial dans la lutte contre le stress, l’isolement et la dépression, or selon une enquête de l’OVE, 60 % des étudiants reconnaissent être soumis au stress et 49 % déclarent avoir ressenti du stress lors de la semaine précédant leur réponse à l’enquête.

Améliorer les conditions de vie, rendre la vie de campus plus agréable et organiser des événements culturels auxquels les étudiants pourront assister est gage d’amélioration des conditions de vie et de santé. Il en résultera automatiquement une augmentation des performances et une augmentation des taux de réussite étudiants.

PDE et les associations étudiantes indépendantes proposent au CNOUS et aux Crous d’être moteurs de deux semaines culturelles par an. Ces semaines auront pour objectif d’être une vitrine des activités, tarifs et manifestations culturelles proposés aux étudiants afin de leur permettre de profiter de ces opportunités.

Ces semaines seront impulsées par l’organisation d’événements locaux, de concerts ou de représentations théâtrales, de propositions de tarifs réduits au sein des salles de théâtres, de cinéma ou des musées et de forums par la présentation de services (Crous, Pass culture, etc.).

cultureAction

La culture devra par ailleurs s’inviter dans la vie de campus, tout au long de l’année. Elle doit être vue et perçue par les usagers comme indispensable, tout au long de leurs études. Dévalorisée, l’imprégnation, la pratique d’un art ou d’une activité culturelle sont les moyens d’un développement personnel et d’une ouverture d’esprit nécessaire à l’adaptabilité requise dans le milieu professionnel.