Réforme du master : PDE propose un plan d’action en 3 étapes

Retrouvez ici le détail du plan d’action proposé par PDE

Les ministres Najat Vallaud-Belkacem et Thierry Mandon ont cette année 2016 enclenché un processus de concertation afin d’aboutir sur une réforme du cycle master. Jusqu’à présent, ce cycle est une offre de formation autonome et locale très peu réglementée. Aujourd’hui, de nombreux enjeux se posent du fait de la massification de l’enseignement supérieur : la licence générale n’apporte aucune réponse pour s’insérer dans le monde professionnel et l’offre de formation en master est peu organisée à l’échelle nationale. De fait, de nombreux étudiants validant une licence ou un M1 se retrouvent sans possibilités de poursuite d’études et avec des acquis et diplômes très peu valorisés sur le marché du travail. Promotion et Défense des Étudiants dénonce cette situation qui est aussi intolérable pour l’étudiant qui y investit des années de sa vie que pour l’État qui finance des études sans en garantir la continuité et l’aboutissement à une activité professionnelle cohérente.

PDE appréhende la situation au travers de 5 axes de travail : garantie de la continuité du parcours, plan d’urgence pour l’orientation en second cycle, compatibilité des parcours, périmètre d’application et mobilité et propose un plan d’action en trois temps.

plan_master_3_etapes_2

PDE souhaite à terme voir la continuité du parcours premier – second cycle garantie pour les filières générales et propose une application organisée entre les nouvelles ComUE et le ministère. Pour les étudiants amenés à déménager pour pouvoir poursuivre leurs études dans le second cycle, PDE propose une réponse aux besoins au travers de trois mesures : l’aide à la mobilité, l’accès à l’échelon 0bis pour les étudiants “mutés” non boursiers et l’ARPE mobilité, extension de l’ARPE en cas de mobilité pour accéder à l’emploi.

Contacts presse :

Quentin PANISSOD, président – 06 64 69 67 73 – president@pde.fr

Posted in Communiqués de presse, Publications.