banner web plan etu

Sortie du tirage au sort et Plan Étudiants : les bases positives et les points de vigilances de PDE

Ce matin, le Premier ministre Edouard Philippe, le ministre de l’Education nationale Jean-Michel Blanquer et la ministre de l’Enseignement supérieur, la Recherche et l’Innovation Frédérique Vidal ont annoncé leur Plan Étudiants. Ses objectifs sont à la fois de sortir de la sélection par tirage au sort et d’améliorer les conditions de vie des étudiants.

PDE, qui a contesté le tirage au sort auprès du Conseil d’État, partage ses objectifs et souhaite :

  • Une action améliorant la réussite en premier cycle ;
  • L’accès à l’enseignement supérieur pour tous les bachelières et bacheliers ;
  • Que le choix d’orientation soit laissé aux jeunes ;
  • Progresser dans la lutte contre la précarité étudiante.

Le Plan Etudiants annoncé par les ministres va dans ce sens : PDE le salue et sera vigilante à ce que sa mise en oeuvre et son financement soient assurés. PDE se réjouit de l’engagement dans des mesures qu’elle a pour la plupart portées auprès des décideurs, parmi lesquelles : investissement dans des places supplémentaires dans les filières sous tension et des parcours plus encadrés, temps dédiés à l’orientation, accompagnement humain renforcé, prendre en compte les besoins pédagogiques des élèves dans leur orientation, plateforme unique d’orientation, élargissement de l’aide à la mobilité, généralisation des centres de santé …

PDE portera auprès des décideurs les efforts supplémentaires qui seront à mener :

  • L’accompagnement dans l’orientation et dans l’enseignement supérieur ne doit pas se substituer au rôle de l’éducation, qui doit être renforcée afin que le plus grand nombre de bacheliers et bachelières ait les moyens de faire ses choix à la sortie du lycée. PDE sera attentive aux réformes du lycée et du baccalauréat en ce sens ;
  • Tous les choix d’orientation doivent être laissés aux jeunes et seuls des choix de remise à niveau peuvent leur être proposés, dans une logique positive d’accompagnement et de réussite ;
  • L’amélioration des conditions de vie des étudiant·e·s devra faire l’objet de mesures supplémentaires face aux problématiques spécifiques : travail étudiant subi et excessif, étudiant·e·s réfugié·e·s et internationales·aux, étudiant·e·s porteur·se·s de handicap, égalité femmes-hommes…

PDE salue une issue satisfaisante des concertations et souhaite qu’il en soit de même pour les réformes à venir. Ainsi, PDE demande à ce que la réforme de l’apprentissage intègre des représentants étudiants à sa concertation du mois de novembre.

PDE suivra les travaux parlementaires sur la réforme dès début décembre.

Contacts presse :
Quentin PANISSOD, Président – 06 64 69 67 73 – president@pde.fr

 

Posted in Communiqués de presse, Publications, Uncategorized.