Tirage au sort, le cadeau d’adieu du gouvernement

Alors que Thierry Mandon, Secrétaire d’Etat à l’Enseignement Supérieur et à la Recherche, s’était engagé à ne pas mettre en place le tirage au sort à l’entrée de l’université, le Ministère de l’Enseignement Supérieur a publié une circulaire adressée aux rectorats ainsi qu’aux président·e·s d’université afin de les informer des nouvelles dispositions relatives à la campagne APB (Admission Post-Bac).

En effet, tandis que les lycéen·ne·s, ayant choisi leurs vœux d’orientation depuis fin mars et qui sont en train de constituer leurs dossiers de candidature depuis le 2 avril, le ministère a choisi de publier en catimini, une circulaire prévoyant la mise en place du tirage au sort pour les filières dites “en tension” telles que PACES (Première Année Communes aux Études de Santé), STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives), Droit et Psychologie (pour l’année 2017).

PDE et ses monodisciplinaires s’opposent à cette démarche. Instaurer un tel procédé, face à la hausse perpétuelle des effectifs étudiants, signe l’absence d’action du gouvernement quant à leur prise en charge. Cela revient sur le principe constitutionnel d’égalité des chances et un enseignement supérieur accessible à tous.

Mais dans un second temps, ce sont les causes de cette situation qui sont à traiter et PDE appelle l’ensemble des responsables politiques à prendre leurs responsabilités pour :

  • La création d’un plan d’orientation national, simplifiant et coordonnant l’existant pour que chaque lycéen·e ou néo-entrant·e étudiant·e ait des temps et moyens dédiés à la construction de son projet ;
  • La mise en place de solutions au financement de l’enseignement supérieur sous tension, sans pour autant en reporter la charge sur les frais d’inscription des étudiant·e·s ;
  • L’augmentation des capacités d’accueil dans l’enseignement supérieur.

Retrouvez nos propositions phares dans notre livre blanc adressé aux équipes des candidats à l’élection présidentielle. De cette manière, nous souhaitons que la circulaire autorisant le tirage au sort soit retirée et que le Ministère de l’Enseignement Supérieur prenne ses responsabilités dans la gestion des capacités d’accueil de ces filières.

Contacts presse
Quentin PANISSOD, Président – 06 64 69 67 73 – president@pde.fr
Pierre DURAND, Délégué à la condition étudiante – 06 13 16 06 74 – pierre.durand@pde.fr

Posted in Communiqués de presse, Publications.